Tout savoir sur le pet de fouf (ou frout)

Il arrive parfois pendant les rapports sexuels qu’un bruit de pet se fasse entendre. Pas de panique, c’est juste de l’air qui est entré dans le vagin, on appelle ça un pet de fouf (ou frout). Néanmoins, cela cause toujours un petit moment de gêne, d’autant plus qu’on pourrait confondre ce bruit avec un vrai pet. Bref, c’est un sujet tabou autour d’une chose très répandue. On vous dit tout ici.

C’est quoi un pet de fouf ?

Le frout, ou pet de fouf ou encore pet vaginal, est le son qui peut se produire lorsque de l’air s’échappe du vagin. C’est un phénomène naturel d’expulsion de l’air qui aura été forcé à entrer dans le vagin pendant la pénétration. Les muscles de la paroi vaginale se contractent pour aider l’air à s’échapper. Ce ne sont pas des pets à proprement parler et ils n’ont aucune odeur (si toutefois ils étaient odorants, il faudrait consulter un gynécologue).

Est-ce qu’on peut contrôler ça ?

C’est un moment toujours un peu gênant, d’autant plus que la plupart du temps, on ne le sent pas venir. Il est vrai que l’on préfère les bruits de bouche pendant l’amour. Il est donc très difficile de contrôler ce phénomène. Toutefois il est dit que si on écarte très fort les jambes ou au contraire si on les resserre, cela permet de faire circuler l’air plus facilement. Mais cela semble un peu compliqué à mettre en oeuvre pendant un moment ou on a d’autres choses à penser. Une astuce qui semble plus interessante consiste à utiliser beaucoup de lubrifiant. En rendant la zone de frottement aussi humide que possible, cela évite l’air de s’engouffrer. 

Quel lien entre pet de fouf et plaisir ?

Certaines personnes se demandent si le fait d’avoir pris du plaisir pouvait engendrer un frout. Mais le lien n’est pas si évident que ça. Il est plutôt question d’excitation. En effet, quand la personne est très excitée, la partie profonde de son vagin va s’allonger légèrement ce qui va créer un espace propice à l’installation de l’air. Il faut aussi prendre en compte le fait que la paroi du vagin se compose généralement de toutes sortes de plis dans lesquels il est facile pour l’air de rester emprisonné. Toutefois, l’apparition de ces pets vaginaux n’est absolument pas liée à l’orgasme. 

Et la taille du pénis, ça compte ?

C’est en effet un phénomène mécanique qui sera amplifié par des facteurs de taille: la largeur du pénis (ou du jouet utilisé) et la profondeur de pénétration vont jouer un rôle dans la formation de bulles d’air. Il en va de même pour l’étroitesse ou la largeur du vagin. Tout ceci va avoir un impact sur la circulation de l’air dans le vagin

Quelle position pour empêcher un pet de fouf ?

Certaines positions sont plus propices que d’autres à faire entrer de l’air. Pour autant, ce ne doit pas être un facteur qui influe sur le choix des positions pendant un acte sexuel. A noter que c’est la levrette qui favorise le plus la rétention d’air, car le vagin fait office de pompe. L’insertion des doigt y est également plus propice. 

Pets de fouf en dehors du sexe

Cela peu arriver aussi à d’autres moment, notamment pendant des cours de yoga. Le changement régulier de position ainsi que la détente de tous les muscles (y compris ceux du vagin) peuvent entrainer une aspiration d’air qui sera repoussé lors de la position suivante. Si cela vous arrive trop fréquemment, n’hésitez pas à aller consulter un kiné pour vérifier la tonicité de votre périnée. 

Articles liés

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers Articles