Et si vous étiez une personne ennuyeuse ?

Le sujet peut faire sourire mais cela reste une angoisse pour la plupart des gens: personne n’a envie d’être considérée comme une personne ennuyeuse. Un travail de recherche publié dans le Personality and Social Psychology Bulletin permet d’établir de façon scientifique, les éléments qui font que certaines personnes sont ennuyeuses. Que nous apprennent les 5 études qui composent ce papier ?

Comment fait-on pour juger une personne ennuyeuse?

Pour cela, il faut d’abord établir sur quels critères une personne peut être jugée ennuyeuse. L’étude a donc demandé à 500 personnes de classer les caractéristiques mais aussi les loisirs et les emplois qu’ils jugent ennuyeux. Il fallait donc d’abord énoncer ces critères pour les évaluer. Pour le chercheur de l’université anglaise d’Essex et auteur principal de la recherche, « ces résultats suggèrent qu’être catalogué comme une personne ennuyeuse peut avoir des conséquences interpersonnelles substantiellement négatives».

Le professions les plus ennuyeuses

Un critère intéressant à étudier est celui de la profession. En effet, on juge (malheureusement) très souvent une personne d’après sa profession, ou tout du moins la perception que nous avons de celle-ci. L’étude s’est donc intéressée aux métiers qui apparaissent comme étant ennuyeux. Vous avez d’ailleurs sans doute déjà une petite idée vous-même des domaines d’activité que vous classeriez dans cette catégorie. En ce qui concerne l’étude, il ressort que ce sont les impôts et assurances, la comptabilité, l’analyse de données, le nettoyage ou tous les métiers liés à la banque qui sont cités en premier. 

Les loisirs peuvent aussi faire de vous une personne ennuyeuse

Mais il n’y a pas que la profession de la personne qui peut lui être défavorable, les loisirs aussi. Souvenez-vous d’ailleurs, dans le film « le diner de cons », c’est sur ce critère qu’avait été choisit le « con » de Thierry Lhermitte (il réalisait des modèles réduits de monuments à l’aide d’allumettes). Les loisirs ou passe-temps cités dans la recherche sont :regarder la télévision, se renseigner sur la religion (celui-là reste assez énigmatique il faut en convenir), faire des mathématiques, observer les animaux et dormir. Pour ce dernier, je ne classerais pas le fait de dormir dans les passe-temps c’est plutôt quelque chose d’indispensable à la vie de chaque personne et on le fait rarement par plaisir. Il doit cependant y avoir une corrélation dans l’esprit des gens entre le fait de dormir et la flemmardise. 

Les traits de caractère

Concernant les traits de personnalité qui font qu’un personne est ennuyeuse, on peut trouver dans l’étude le fait de ne pas avoir de centre d’intérêt (toutefois, attention à bien les choisir sous peine de retomber dans la catégorie des gens barbants, comme cité précédemment). Le fait de manquer d’humour rend également les gens ennuyeux à en croire cette recherche. S’ajoutent à cela les personnes qui n’expriment pas leur opinion et celles qui se plaignent. En creux on comprend qu’on veut des gens qui ont des choses à dire mais pas sur n’importe quel sujet et surtout pas en se plaignant.

Des conséquences non négligeables

Si cette recherche peut prêter à sourire, il n’en est pas moins important de comprendre que ces stéréotypes liés aux personnes ennuyeuses peuvent avoir de lourdes conséquences sur la vie sociale des personnes concernées. Et c’est sur ce point précis que les 3 études suivantes qui composent cette recherche se sont portées. La méthode consistait cette fois ci à présenter aux participants des portraits de personnes fictives possédant les caractéristiques de personnes ennuyeuses trouvées dans la première étude. Il leur était alors demandé leur ressenti sur ces personnes. Cela a montré à quel point on pouvait avoir une opinion négative d’une personne que l’on juge ennuyeuse en lui attribuant des traits de caractère tels qu’un manque de chaleur voire de compétences. Certains sont même allés jusque’à estimer qu’il fallait éviter tout contact social avec ces personnes. De quoi faire perdre toute confiance en soi aux personnes considérées comme ennuyeuses. Une autre question volontairement polémique était de savoir quelle somme il faudrait payer les participants pour passer du temps avec la personne fictive présentée comme ennuyeuse. Les résultats ont été très élevés, bien plus que pour passer du temps avec une personne considérée comme moins ennuyeuse. «Les perceptions peuvent changer, mais les gens préfèrent ne pas perdre de temps а parler а ceux qui ont des emplois et des passe-temps “ennuyeux”, en choisissant plutôt de les éviter», commente le chercheur en psychologie.

Pour conclure, rappelons tout de même que cette étude à été faite aux Etats-Unis et que les réponses (notamment concernant les critères) seraient certainement différents si l’étude était réalisée en France, ou même en Europe (et encore plus dans le reste du monde). Alors la prochaine fois, évitez de juger trop vite une personne ennuyeuse, celle-ci pourrait se révéler être bien plus intéressante que vous ne le pensiez. Et je vous renvoie à ce titre, à la conclusion du film « le diner de cons » cité plus haut.

Articles liés

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers Articles